dd dd
>
En 1972, à l'initiative de plusieurs responsables de centres informatiques, nous avons créé le Club Informatique Provence autour de Marseille-Aix. Les utilisateurs de l'informatique, alors réduits esentiellement à des organismes importants* voulaient ainsi se rencontrer sur deux points :

1 - échanges autour de l'expérience de chacun, les problèmes rencontrés et leurs solutions.

2 - dialoguer avec les fournisseurs informatiques, constructeurs d'ordinateurs et de matériels informatiques d'une part, SSII (sociétés de services et de conseil informatiques) d'autre part.

Le CIP comprenait ainsi trois collèges : utilisateurs, constructeurs et SSII, le président appartenant au premier.

Au début des années 1980, le CIP devenu régional (sur PACA) m'a demandé d'en prendre les rênes au moment où l'informatique amorçait une évolution capitale par la démocratisation de son usage due au développement de la mini informatique et des télécommunications. Après quelques années seulement, ce fut l'explosion dûe à la conjonction des techniques matérielles (microordinateurs individuels) et de la transmission de données (transpac puis internet universel).

Il m'a été ainsi donné, pendant les quelques années de mandat à la tête du CIP, d'être au coeur d'une évolution capitale de l'informatique et des télécommunications en Provence Alpes Côte d'Azur. J'étais le lien entre un peu plus de 400 centres informatiques ainsi que 130 constructeurs et SSI avec les instances régionales de toutes sortes. Trois thèmes principaux ressortent de l'ensemble des actions que nous avons initiées et réalisées :

- la conception et la réalisation d'un Schéma Directeur de l'Informatique pour la région PACA.
- la mise sur pied du Salon de l'Informatique et de la télématique Méditerranéen
- le lancement en PACA, avec France Télécom, d'une opération pilote de mise en place de 200 000 minitels

En quelques années, soit au début des années 1990, le paysage et l'usage d l'informatique ont été complètement bouleversés. L'appropriation par lensemble de la population des outils et moyens de communication jusqu'alors réservés aux seuls spécialistes, a rendu caducs les objectifs ayant présidé à la création de notre club qui subsiste encore sous la forme de réunions sur des sujets techniques propres aux grandes entreprises.

* Le CETE (Centre d'Etudes techniques du Ministère de l'Equipement) et l'INSEE (Ministère des Finances) avaient ainsi du s'allier pour partager à Aix-en-Provence les coûts de location (énormes) d'un ordinateur IBM puissant (256 koctets...)


Cliquer ici pour accéder au résumé des grandes étapes et des échanges importants CIP